Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déchargement des laminaires

Publié le par François MOAL

Depuis dèjà très longtemps on récolte des laminaires le long de nos côtes. Mes grands parents ramassaient  cette algue, la faisaient sècher,  puis la brulaient dans des tranchées revêtues de pierres, et  creusées à même la dune, pour en faire de la soude.

Aujourd'hui la récolte se fait à l'aide de bateau, sur des hauts fonds à marée basse et de préférence en dehors des périodes de grandes marées. Un bras articulé (scoubidou) muni d'un crochet est plongé dans l'eau sur le champ de laminaires un mouvement rotatif lui est est impliqué ce qui permet d'arracher l'algue. A chaque marée un bateau est capable de récolter 12 à 13 tonnes.

Lors de la récolte les algues sont déposées dans des grands filets qu'une grue vient chercher pour les déposer dans des camions (25 tonnes), qui partiront pour une usine à Landerneau.

Laminaria digitata
Les algues sont utilisées dans de nombreux domaines : agro alimentaire, dentisterie, industrie chimique, médecine, pharmacie, papèterie, industrie textile.
On extrait de la
laminaria digitata des géloses et des alginates que l'on va retrouver dans l'industrie alimentaire comme additils E400 à E405 dans les crèmes glacées, la biscuiterie, les confitures les potages et les desserts.

Voir les commentaires

Grande marée

Publié le par François MOAL

Week-end  de grande marée

Nous partons à la pêche à la palourde, la pêche sera-t-elle bonne ?


La pêche fut bonne, le soir nous nous régalons avec les palourdes farcies : un beurre d'escargot, quelques minutes dans le four, un régal !!!


Cette après midi nous partons avec les enfants et petits enfants  pour une partie de pêche aux bigorneaux à l'ile Calot au milieu de la baie de Morlaix, paysage magnifique sous un ciel mitigé.


Voir les commentaires

Herbier de posidonie

Publié le par François MOAL

Cette après midi marée basse à 13h57coefficient de marée 98, c'est l'occasion de faire une découverte de l'estran avec les petits enfants, et d'apprendre à connaître ce milieu marin bien fragile qu'il faut respecter.


L'herbier de posidonie n'est pas une algue mais une plante. C'est un milieu fragile qui subit depuis quelque temps des perturbations qui ont engendré sa régression. Ce milieu abrite de nombreuses variétés animales et végétales c'est aussi un lieu de reproduction pour un grand nombre d'espèces de poissons. L'herbier de posidonie produit aussi une grande quantité d'oxygène et aide à la fixation du fond marin grâce à ses racines.
C'est donc un maillon essentiel qu'il faut sauvegarder à tout prix, d'ailleurs la posidonie est  protégée depuis le 19 juillet 1988.

Voir les commentaires

La courgette

Publié le par Andrée Floch

La Courgette, cucurbita pepo



Les cucurbitacés sont arrivés en Europe au XVIe siècle, mais ils étaient déja consommés par les indiens d'Amérique centrale depuis fort longtemps.Les italiens, curieux, sont les premiers à goûter la courgette et la propagent dans toute l'Europe du sud.
La courgette est sensible à l'oïdium, cette maladie empêche les feuilles d'absorber l'énergie solaire et risque de faire mourir les plantes. On peut traiter avec du soufre.
Propriétés de la courgette : adoucissante, laxative, reminéralisante, sédative, vermifuge (graines).

Voici une recette qui nous a été transmise par notre amie Andrée qui l'a elle-même testée et lui a mis 3 étoiles (ça doit être bon !!!)

 Terrine de courgettes :

1 kg de courgettes, 3 oeufs, 1 yaourt, 1 oignon, 10 cl de lait, 100g de pain de mie, huile d'olive,noix de muscade, sel, poivre.
Faire tremper le pain de mie dans le lait. Faire revenir l'oignon dans un peu d'huile d'olive, ajouter les
courgettes en rondelles et faire cuire jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Battre les oeufs avec le yaourt, ajouter la mie de pain puis les courgettes. Saler, poivrer et ajouter une pointe de noix de muscade. Verser dans un moule à cake et faire cuire 35 à 45 minutes à 180 ° ou th  6/7.
Mettre au réfrigérateur au moins 12 heures avant de servir.
Bon appétit.

Voir les commentaires

Le kayak de mer

Publié le par Alvin Decorde


Le kayak, moyen idéal pour découvrir les côtes... silence et efficacité.
Alvin préfère son canoé individuel et plus sportif mais il a malgrè tout accepté une ballade avec sa mère.... pépère...

Voir les commentaires

Caviar d'aubergine

Publié le par François MOAL

 Caviar d'aubergine

Ce matin petit tour au potager, les légumes donnent à plein, dans le tunnel les plants de tomates, d'aubergines et de poivrons ploient sous leurs fruits.
Ce soir je confectionne un caviar d'aubergine  et je vous livre ma recette :
Couper les pédoncules et trancher en deux les aubergines, les tartiner de thym frais, d'ail écrasé sel poivre et un filet d'huile d'olive.
Les passer au four 200° pendant 30 ou 40 minutes puis enlever la chair à la cuillère, mixer puis verser de l'huile d'olive et monter comme une mayo.
Mettre au frais (se garde quelques jours)
Tartiner sur des tranches de pain grillé et servir à l'appéro...
Bon appétit

Voir les commentaires

La tomate

Publié le par François MOAL

La tomate, Lypopersicum esculentum



La tomate légume fruit appartient à la famille des solanacées ( comme la pomme de terre, la belladone, la mandragore et le tabac). Bien avant que Christophe colomb ne la rapporte en Espagne, les Aztèques en comsommaient au même titre que le piment, les haricots ou le maïs.
Les tomates sont constituées à 90% d'eau, 3 à 4% de sucre, elles sont peu énergétiques, mais riche en provitamine A. Elles contiennent de la vitamine C, de la vitamine B9 (les folates), des sels minéraux (potassium, magnésium et phosphore) et des oligo-éléments. Attention les tomates vertes renferment un alcaloïde toxique, la solanine.
La tomate revitalise les tissus, les assouplit et calme les inflammations. Elle protège la peau des effets du soleil, elle est utile aux arthritiques et agit sur les voies urinaires.


Les tomates sont sensibles au mildiou. Cette maladie se développe par temps chaud et humide. Cette maladie se manifeste par l'apparition de taches sur les feuilles, sans attendre traitez avec une pulvérisation de bouillie bordelaise plusieurs fois en cours de végétation.
Les anciens piquaient un morceau de fil de cuivre au travers de la tige

Voir les commentaires

Découverte de la Lozère

Publié le par Alvin DECORDE

Alvin mon petit fils 11 ans nous livre en quelques images ses impressions de vacances

un soir en lozère... promenade à la lavogne. César nous a guidés au travers du Causse Méjean.
Premier soir de notre arrivée,  découverte éblouissante de cette région.



Pause déjeuner sous le vol inquiétant des vautours...
Après une marche fatigante sous un soleil de plomb cette pause fut un délice.
Maman prise par le vertige à plusieurs reprises a d'autant plus apprécié ce repas au raz du sol !!!



Arcs de Saint pierre toujours sur le Causse Méjean.
nous y avons découvert des roches de formes bizarres et de nombreuses grottes.
Ce début d' été nous a totalement séduits. La Lozère est une région de France où l'on peut vivre dans la nature sans être entouré de touristes.
Après ces ballades de nombreuses rivières vous attendent afin de vous y baigner. Cela rafraîchit  je vous assure :!!!

Voir les commentaires

Le pardon de Sainte Barbe à Roscoff

Publié le par François MOAL

Le Pardon de Sainte Barbe à Roscoff
 

Comme chaque année le Pardon de Sainte Barbe, patronne de Roscoff, a eu lieu le troisième dimanche de juillet. La procession est partie du phare avec bannières et statues, suivie par de nombreux fidèles.



La messe en plein air fut célébrée par le vicaire général de Quimper animé comme à l'acoutumée par le groupe EXPRESSION, qui se produit ce soir à l'église de Roscoff.


Mais qui était Sainte Barbe ? Cette question je l'ai posée à quelques roscovites. Annick R. est venu m'apporter un vieux livre qui appartenait à son oncle " Vie des saints pour tous les jours de l'année"et voici ce que j'ai trouvé pour Sainte Barbe.
Elle naquit aux environs de Nicomédie et fut martyre vers l'an 255. Son père, homme puissant et brutal, très ennemi des chrétiens, avait mis tout son farouche orgueil en cette fille et la gardait avec un soin jaloux. Prédestinée de Dieu, l'enfant eut, malgré la surveillance paternelle, la joie d'être instruite dans la religion chrétienne et conserva sa virginité à Jésus Christ. Dioscore (c'était le nom de son père) ne s'aperçut des sentiments de la jeune fille qu'au moment ou elle refusa obstinément  le riche mariage dont on lui offrait la perpective. Le barbare, saisi de fureur, se précipita sur elle pour la transperser; mais Barbe s'enfuit en pénétrant par miracle, à travers un rocher. Peu après la courageuse vierge, découverte dans la retraite ou elle s'était cachée, fut amenée à Dioscore, qui la conduisit lui-même à Marcien, prêteur de la ville, en le priant d'user contre elle de toute la rigueur des lois. Marcien prit d'abord en pitié cette délicate enfant et l'interrogea doucement, mais il en reçu des réponses qui lui donnèrent peu d'espoir sur le succès de sa procédure. Barbe fut frappée d'abord à coup de nerfs, et bientôt son corps si tendre ne présenta qu'une plaie sanglante. Jésus la visita la nuit suivante dans son noir cachot, guérit ses plaies et lui promit son assistance pour de nouveaux combats. Le lendemain, sa fermeté la fit condamner à être déchirée par des peignes de fer et brûlée avec des torches ardentes. La douce victime endura tout, le sourire sur les lèvres, toute ravie en son Sauveur. Tout à coup, du sein de la foule, une femme nommée julienne s'écria à la vue de tant de constance : " Moi aussi je suis chrétienne ! " et elle reçut sans tarder le sanglant baptême du martyre. La foule des païens commençait à s'émouvoir d'un si étonnant spectacle. Le juge résolut donc de tenter un supplice plus horrible que tous les autres pour la pudeur de la vierge. Il la fit dépouiller complètement pour lui faire traverser avec ignominie les rues de la ville, pendant que les bourreaux la fouetteraient cruellement. Barbe leva les yeux vers le Seigneur et le supplia de protéger son corps contre la profanation des regards impudiques. Aussitôt un globe de feu descendit du ciel et l'enveloppa d'un vêtement de lumière, qui la rendit invisible à tous les regards. Le juge, saisi de terreur, se hâta de lui faire trancher la tête. Mais Dioscore était là, endurci de plus en plus et au paroxysme de la rage : " C'est à moi de la frapper ! " s'écrie-t-il ; et saisissant son épée, il tranche la tête de l'innocente victime agenouillée devant lui.
Sainte Barbe est la patronne de tous les corps de métiers qui ont à redouter la foudre et le feu.

Voir les commentaires

L'aubergine

Publié le par François MOAL

L'aubergine  Solanum melongena

Originaire de l'Inde ce légume fruit n'est apparu en Europe que vers le VIe siècle, en Angleterre elle était une curiosité de jardin, en Italie on la jugeait toxique. Louis XIV la fit cultiver par La Quintinie. Ce n'est qu'au XIXe siècle que l'aubergine trouve sa place à notre table.



Les petites fleurs violettes s'autofécondent pour produire des fruits charnus, à la peau brillante et au calice épineux. L'aubergine aime la chaleur les sols riches et humides. Dans notre région (Roscoff) elle ne pousse que sous tunnel ou serre. En vieillissant elle devient amère et pleine de graines.
L'aubergine est composée de beaucoup d'eau mais renferme de nombreuses fibres. Elle est riche en sels minéraux, en potassium en vitamine B1 et B2 qui protège le système nerveux et accroît le renouvellement cellulaire.

Voir les commentaires

1 2 > >>