Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plantes menacées

Publié le par François MOAL

Depuis le début du XXe siècle, l'ensemble des espèces animales et végétales disparaît 600 fois plus vite que le rythme naturel. Ainsi c'est  100000 plantes qui risquent de disparaître de la surface du globe, pourtant parmi ces plantes certaines peuvent nous guérir, ainsi une plante originaire de l'ile Maurice Crinum mauritianum éteinte à l'état sauvage, produit une molécule anticancéreuse actuellement testée.  La pervenche de Madagascar procure des milliards à des industriels incapables de la copier, la vincrasine et la vinblastine qu'elle synthétise ont multiplié par quatre les guérisons d'une leucémie infantile. Pourtant si on ne prend pas garde c'est le milieu entier qui va disparaître avec tout un cortège d'espèces sauvages. Notre pays  avec ses quatre climats devrait pourtant sauvegarder la diversité de l'Europe, mais les conservatoires botaniques manquent de tout et peut-être  sans la ville de Brest  les plantes océaniques et son jardin gratuit ne subsisteraient pas, raison de plus pour y faire un tour . http://www.mairie-brest.fr/brest/conservatoire.htm

Voir les commentaires

Solstice d'hiver

Publié le par François MOAL

Voici venir la nuit la plus longue de l'année, dans l'hémisphère nord cette date marque le début de l'hiver. Un peu partout dans les villes et villages ce n'est que lumières et illuminations. Le ciel de ce soir nous offre aussi à sa manière une bien belle illumination.

Voir les commentaires

Randonnée du 18 décembre

Publié le par François MOAL


Aujourd'hui nous étions 27 à marcher sur les chemins à Mespaul, temps agréable.

Au cours de notre randonnée nous avons pu découvrir cette petite fontaine guérisseuse dédiée à Sainte Anastase et appéciée des mères de familles dont les enfants tardaient à marcher.

Voir les commentaires

La biodiversité dans l'assiette

Publié le par François MOAL


Le week end dernier c'était le marché de Noël à la Clarté, petit bourg situé près de Peros Guirec dans les côtes d'Armor . C'est là que nous avons rencontré un jardinier travaillant sous contrat avec l'association Kokopelli . Une très grande variété de légumes était présente sur son étal.
Qui est Kokopelli ? c'est la célèbre association qui préserve la biodiversité alimentaire.Devant la malbouffe et la pauvreté culturelle occidentale en matière de sources d’alimentation, Kokopelli est une initiative à suivre et à protéger.
Rappelons ses objectifs :
Remettre en valeur, dans les pays Européens, une collection planétaire d'anciennes variétés pour les potagers et jardins, et de la rendre de nouveau accessible aux jardiniers. Cette collection planétaire est présentée dans l'ouvrage " Semences de Kokopelli ". A ce jour, ce sont 2000 variétés ou espèces qui sont distribuées par l'association, dont 550 variétés de tomates, 300 variétés de piments doux et forts, 130 variétés de laitues, 150 variétés de courges, 50 variétés d'aubergines, etc.
Oeuvrer dans le Tiers-Monde à la mise en valeur de techniques d'agriculture durable par le don de semences traditionnelles ainsi qu'à la mise en place de réseaux paysans de production de semences et de centres de ressources génétiques.

Voir les commentaires

Déplacer un glacier pour exploiter une mine d'or

Publié le par François MOAL

Afin d’exploiter une mine d’or, d’argent et de cuivre, un groupe canadien Barrick Gold Corporation veut déplacer déplacer des glaciers au Chili . L'entreprise découperait des blocs d'une superficie totale de 20 hectares dans trois glaciers situés dans la cordillère des Andes, à 5 000 m d'altitude environ. Les blocs seraient ensuite transportés 2 à 5 km plus loin jusqu'à un autre glacier. A cheval entre le Chili et l'Argentine, ce projet, appelé Pascua-Lama, d'un investissement d'environ 1,5 milliard de dollars, pourrait voir le jour en 2006.

Les spécialistes de l’environnement s’inquiètent. L'écologiste argentin Raúl Montenegro, prix Nobel alternatif 2004, en lutte contre cette aventure souligne : «Un glacier, ce n'est pas juste de la glace, mais un écosystème très sensible et mal connu. En couper une partie, c'est altérer le reste, et bouleverser le fragile équilibre hydraulique de la région.»

Source information : http://www.liberation.fr/page.php?Article=318710
                                     http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=44028

Voir les commentaires

Sauvons notre patrimoine maritime

Publié le par François MOAL


Ne laissons pas disparaître un témoin de notre patrimoine maritime. Un  cotre "Nethou- Vagabond » construit à Roscoff en 1926 menacé de destruction si on ne trouve pas une solution dans les jours qui viennent. Informé par la presse locale un  groupe de Roscovites se mobilise. Si vous vous sentez concerné par cette information rendez-vous sur le site de Pierre Cuzon  http://www.roscoff-quotidien.com/

Voir les commentaires

Petits fours à l'anis

Publié le par François MOAL

A l'approche de Noël en Alsace, je me souviens de cette ambiance particulière qui règnait dans la cuisine lors de la fabrication de ces fameux petits four  appelés "bredle". Voici deux recettes communiquées par Chantal qui ne faillit pas à la tradition en cette fin d'année.


Petits four à l'anis
 
250 g de farine tamisée
250 g de sucre semoule
3 oeufs moyens
3 cuill à café d'anis (dosage selon goût à chacun)
 
 
1) Battre le sucre et les oeufs entiers jusqu'à ce que la masse devienne une mousse épaisse qui tombe en ruban quand on soulève le fouet. Pour ce dosage je préconise de battre 10' au fouet électrique. Si pas de robot, battre toujours dans le même sens.
 
2) Ajouter l'anis en mélangeant très légèrement .
 
3) Incorporer la farine en la tamisant par petite dose, environ 1/4 tout en aérant bien la pâte avec le fouet. Renouveler l'opération. Le point important est que ceci se fasse avec légèreté et surtout ne pas verser toute la farine d'un coup .
 
4) Dresser à la poche ou seringue à pâtisserie munie d'une douille ronde sur une plaque beurrée et farinée.
 
Laisser sècher quelques heures à température ambiante( par ex une nuit)
 
 
Cuire à chaleur moyenne. Il se formera un joli socle qu'on voit bien monter lors de la cuisson; ne pas laisser colorer le dessus.Le chapeau doit rester blanc.



Et voilà le résultat

Schwowebredle
 
500g farine
250g sucre fin
250g beurre
150g écorce d'orange confite et hachée
250g poudre d'amandes brutes
Zeste d'un quart de citron râpé
2 à 3 jaunes d'oeufs
5g cannelle en poudre
 
 
Tamiser la farine, la dresser en fontaine.
 
Malaxer le beurre, ajouter sucre, cannelle, oranges confites hachées, poudre d'amandes, zeste de citron et 2 jaunes d'oeuf. Bien mélanger et déposer le tout au milieu de la fontaine de farine.
 
Pétrir la masse pendant quelques instants pour obtenir une pâte bien homogène, de consistance assez ferme.
 
Ajouter le troisième jaune d'oeuf si en cours de pétrissage la pâte s'avère trop sèche.
 
Laisser reposer au frais pour que la pâte durcisse.
 
Etaler cette pâte sur 3 mm d'épaisseur.
 
Découper avec des formes de coeur, étoile ou feuille de trèffle, etc....
 
Poser sur plaque avec papier sulfurisé, dorer le dessus à l'oeuf. (diluer le jaune avec un peu d'eau, le résultat est plus brillant )
 
Cuire à four moyen.
 
REMARQUES
 
Il est préférable de préparer la pâte la veille de son utilisation ; elle se conserve au frais pendant 2 à 3 jours en parfait état.
Rendements des proportions ci dessus : environ un bon kilo après cuisson

Chantal

Voir les commentaires