Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Périgord

Publié le par François MOAL

perigord.JPG

Nous avons fait une petite escapade dans le Périgord, plus exactement dans le Périgord noir, le plus célèbre et le plus touristique, situé dans le sud est du département de la Dordogne autour des grandes vallées de la Dordogne et de la Vézère. Cette région a su conserver une nature riche et chaleureuse et une concentration extraordinaire de grottes préhistoriques et naturelles, de châteaux et de manoirs. Ce qui caractérise aussi cette région c’est la couleur ocre de la pierre utilisée dans les constructions, avec les toitures de lauzes, tradition datant du moyen-âge. Quelques photos sont disponibles sur les liens suivants :

La Dordogne    Rocamadour   la Roque Gageac     Sarlat   Jardins suspendus de Marqueysac

Castelnaud  

Voir les commentaires

Le château du Taureau

Publié le par François MOAL

Ch.taureau.jpg

Le château du taureau, silhouette massive et énigmatique de la baie de Morlaix et que j’ai à maintes fois contournée en voilier nous a dévoilé son histoire lors d’une visite grâce à une charmante guide pleine d’humour.

Le château du Taureau est un ouvrage militaire de défense de Morlaix élaboré suite au pillage de la ville en 1522… Le traumatisme est si fort que, dès 1540, les bourgeois de la ville entreprennent la construction d'une forteresse sur l'îlot du Taureau qui verrouille la passe d'entrée. Elle se composait d’une tour d’artillerie - la Tour Française peut-être due à l’architecte de la Renaissance Philibert de l’Orme, et de canonnières situées au ras de l’eau. Le Taureau deviendra rapidement l'emblème de la cité.

A la fin du XVIIe siècle, un nouveau fort est construit sur l'ancien. Le schéma directeur de la reconstruction est celui de Vauban, mais ce furent les ingénieurs Siméon Garangeau et Frézier qui menèrent la reconstruction à son terme. Le château est totalement achevé en 1745. Si économie et fonctionnalité semblèrent toujours guider l’évolution des travaux, en réalité il y eut toujours décalage entre les divers besoins et les possibilités réelles de l’édifice : le fort est jugé trop exigu !

Forteresse, garnison, octroi, cet édifice fut aussi une bastille, une maison de force où étaient emprisonnés des gentilshommes bretons à la demande de leur propre famille. Au XVIIIe siècle, un certain Tapin de Cuillé, écrivain fourbe et menteur, y passera 20 ans, sur simple lettre de cachet.

En 1902, Prosper Hémon publie une brochure sur Sébastien du Trévou, un lieutenant de vaisseau, commandant de la corvette Le Papillon en 1787 et 1788. Les démêlés du Comte du Trévou avec son équipage le firent enfermer au château de Taureau d’où il voulut s’évader. Son corps fut retrouvé fracassé sur les rochers de Plougasnou

Pendant 3 siècles, le château du Taureau est un acteur de l'histoire de Bretagne et de France à l'instar du château d'If (rade de Marseille), de Saint-Malo, la cité-corsaire et de l'arsenal de Brest..(informations Wikipédia) Quelques photos en cliquant sur ce lien  château du Taureau 
Pour géolocaliser à l'aide de Google earth quelques lieux remarquables de la baie de Morlaix vous pouvez aussi cliquer sur ce lien pour les télécharger : géolocalisation baie de Morlaix

Voir les commentaires

Le trois mâts barque Belem fait escale à Roscoff

Publié le

belem.jpgLe Trois-mâts Belem est le dernier des grands voiliers de commerce français du XIXème siècle, encore en navigation. Construit à Nantes en 1896, ce voilier de commerce fréquente les côtes de l’Amérique du Sud et les Antilles. Après la seconde guerre mondiale, il part en Italie pour la formation d’apprentis marins. Il retrouve son pavillon français en 1979 et depuis, il continue de naviguer et de faire rêver petits et grands...Le navire est aujourd'hui armé par un équipage de 16 hommes, issus de la marine marchande, choisis en fonction de leur aptitude à assurer la conduite du navire dans les meilleures conditions de sécurité mais aussi de leur goût pour le contact et la pédagogie, car le Belem est aujourd'hui avant tout un lieu de transmission de savoirs. Il peut accueillir 48 stagiaires. Il participe enfin régulièrement aux rassemblements de grands voiliers : il y figure en tant qu'exceptionnel témoin de l'histoire maritime de la France

Voir les commentaires

Randonnée dans les Landes du Cragou

Publié le par François MOAL

landes-du-cragou.jpg

Le temps un peu gris n’a pas découragé les 16 randonneurs ravis de se retrouver après la pause de l’été. Direction Morlaix, puis la départementale 769 sur une dizaine de kms jusqu’à Créarc’h Menory ou avait lieu le départ de la marche, là nous avons suivi le GR 380 dans un paysage de bocage sur quelques kms. Puis le panorama change, nous  pénétrons dans la réserve naturelle des landes du Cragou affleurement rocheux le plus étendu des monts d’Arrée, qui occupe environ  300 hectares, au sud de Plougonven. Les landes hébergent beaucoup d'insectes, chenilles et papillons, et d'oiseaux, dont le busard. Elles sont également peuplées de lièvres bruns et de lapins, on y découvre aussi des raretés végétales (plantes carnivores, sphaignes, fougères, champignons, orchidées). En ce début de septembre les bruyères sont magnifiques et les mûres alléchantes, petite pause pour reprendre son souffle et admirer la beauté du site, puis nous repartons, le chemin que nous empruntons est une ancienne voie romaine. Nous remarquons des clôtures de part et d’autre du sentier, en fait des poneys Dartmooor  sont utilisés par la société pour l’étude et la protection de l’environnement en Bretagne en accord avec les agriculteurs pour une gestion écologique des landes. Nous faisons la pause casse croûte près d’une cabane d’observation et nous entamons la deuxième partie du circuit, la fatigue commence à se faire sentir… encore 2 kms et nous touchons au but . Nous rejoignons notre point de départ vers les 16 h. Merci Domi pour cette belle sortie. http://picasaweb.google.fr/rosko.rando/LandesDuCragou02Septembre2007?authkey=pnFz2JwwkzY

Voir les commentaires