Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nourrissage des oiseaux en hiver

Publié le par Fanch

Au petit déjeuner bien installés derrière la fenêtre, nous observons le manège des oiseaux qui viennent se restaurer, un moment de bonheur :  c'est d'abord le rouge gorge un peu inquiet suivi de l'accenteur mouchet timide, qui attendait son tour dans la haie puis les verdiers plus hardis agressifs même, n'hésitant pas à chasser les autres oiseaux et même certains de leur congénères établissant une hiérarchie, ( mâle ou femelle dominante ? ) les plus faibles attendant leur tour. L'autre jour nous nous étions levés un peu plus tard la mangeoire était vide, à notre grande surprise un verdier toquait à la fenêtre de la cuisine et réclamait lui aussi son petit déjeuner. L'hiver se termine le temps est plus doux et il va être temps d'arrêter le nourrissage des oiseaux.

Le moineau domestique qui se fait de plus en plus rare dans les jardins
Malgré la présence du sansonnet, le verdier reste à table.

Quelques conseils si on veut nourrir les oiseaux en hiver :

nourrir uniquement pendant les grands froids ou les pluies incessantes,

disposer de la nourriture matin et soir,

changer l'eau des abreuvoirs régulièrement,

nettoyer régulièrement les mangeoires,

tenir les graines à l'abri de l'humidité

Commenter cet article

savoyarde 15/05/2009 20:10

Bonjour,je viens de découvrir votre blog, et je me suis arrêtée sur cet article. En effet, j'ai été amusé de constater que j'ai exactement la même mangeoire que vous. Du reste, je suis étonnée que des Etourneaux soient venus manger sur le toît, cela ne m'est jamais arrivé...Bonne continuation.

Douar_Nevez 13/03/2009 20:03

Mersi bras deoc'h.  Me 'sello ouzh an dra-se gant ur blijadur vras.Ken ar c'hentañ.

Douar_Nevez 12/03/2009 19:20

Merci d'être passé. Ton commentaire m'a fait chaud au coeur. Un bretonnant de naissance !!! C'est dommage que tu ne le parles plus souvent. Moi, qui essaye de l'apprendre, c'est une langue difficile. Pourrais-tu  me dire dans quel coin de Bretagne tu l'as appris? Mon père est du Cloïtre-Pleyben mais ne  il ne me l'a pas transmis et l'a oublié . C'est triste.Ken ar c'hentañ

Fanch 13/03/2009 19:57


Quand le breton n'est pas la langue maternelle je pense que c'est plus difficile pour l'apprendre. J'ai passé mes jeunes années à Roscoff et j'y suis revenu définitivement en 2003. Ici certaines
personnes parlent encore le breton, il y a une classe bilingue à Roscoff et une école Diwan à St Pol. J'ai trouvé une video de mon voisin sur internet (FR3 bretagne) un jardinier extraordinaire qui
s'exprime mieux en breton qu'en français, il est le cofondateur du jardin exotique de Roscoff et il a créer un autre jardin qui porte son nom Louis Kerdilés avec plein d'animaux exotiques :
kangourous, autruche etc... Prochainement je vais la mettre sur mon blog. Ken ar c'henta .


Douar_Nevez 12/03/2009 00:29

Et en plus, on peut mieux les observer et... les photographier