Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Escale à l'ile de Batz

Publié le par François MOAL


Temps superbe, petite brise du nord est, nous voilà sur Loungavel cap sur l'ile de Batz, le temps de piquer une tête dans l'eau et de boire un verre devant ce paysage magnifique.
A la pointe est de l'ile se trouvent les restes de l'église Saint Paul.
Voilà ce qu'on peut lire sur ces ruines  :
D'aprés des archéologues contemporains cette église romane aurait été construite vers la fin du Xie ou au début du Xiie siècle. Elle fut probablement érigée à l'emplacement de l'église primitive du monastère de Saint paul détruite par les Wikings vers 878.
En 1185 cette église formait le prieuré de Bath-Paul dépendant de l'abbaye St Melaine de Rennes.En 1662 l'église n'est régit que par un seul prètre, vicaire perpétuel du sieur Prieur.
En 1610 Michel le Nobletz y rencontrait un  grand nombre de pénitents. Les cérémonies liturgiques s'accomplissaient régulièrement dans l'église Saint Paul, alors que la majeure partie des habitants, devant le sable qui envahissait le village situé près du cimetière, se regroupait à Porz an Eod.
Vers 1762 l'église était presque délaissée: les 3/4 des cérémonies se faisaient dans la capelle St Nicolas à Kerantaon, tandis que les enterrements avaient toujours lieu dans la chapelle Notre Dame de Penity, et surtout dans l'église St Paul (311 enterrements de 1700à 1770). Il ne subsiste aucune trace de Penity.
Vers 1786 l'armée royale, contre la volontée de la population, utilisa l'église comme dépôt d'artillerie, puis pendant la période révolutionnaire en 1794, la chapelle de N.D. de Penity, fut également occupée par les canonniers qui servaient les batteries du Kléguer et de Bilvidig, jusqu'au jour où les troupes mirent le feu dans les 2 églises, en 1798.
En 1830 les murs de l'église étaient intacts : de chaque côté de la nef il y avait 5 arcades en plein cintre, et, au dessus des arcades, 5 croisées s'évasant en dedans en forme de meurtrière. Les
 bas-côtés ne prenant qu'une faible largeur.
En 1836 le recteur, Jérôme Milin, proposa de rebâtir l'église, ce projet fut abandonné.
Vers 1830 on s'avisa de dégager l'église des sables qui l'encombraient. On dégagea si maladroitement la nef que , sous la poussée des sables extérieurs, les arcades et une partie des piles s'écroulèrent.. Pour remplacer le toit à double pente qui, à l'origine, couvrait les murs, intacts du choeur, on construisit la voûte actuelle ; cette voûte de pierre nous fait penser à l'architecture militaire que l'on retrouve dans les casemates des Forts très en vogue en ce temps- là. La voûte de l'absidiole est intacte et garde son aspect primitif.
Ce sanctuaire fut alors dédié à Ste Anne, patronne de la Bretagne. Généralement, le dernier dimanche de juillet a lieu une procession, partant de l'église paroissiale vers cette chapelle à moitié enfouie dans les sables. Une messe y a lieu en plein air.
Cette église "avec son cimetière" a été classée monument historique en juillet 1980.

Commenter cet article

Odile 29/08/2005 21:15

C'est toujours aussi beau l'Ile de Batz!
Veinards! Vous avez bien raison d'en profiter.