Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

14 juin croisière Rhin et Moselle Coblence Alken

Publié le par Fanch

 

Voir les commentaires

Rhin romantique Mayence, Rudesheim, Boppard

Publié le par Fanch

 

Voir les commentaires

Tempête à Roscoff 11 mars 2013

Publié le par Fanch

 

 

De fortes rafales de Nord Est ont souffées sur notre petite ville de Roscoff, une marée de coefficient 97, c'est la tempête.

Voir les commentaires

Yann Kersalé expose à Landerneau

Publié le par Fanch

 

Yann Kersalé n'utilise ni le crayon, ni la peinture, la lumière est son outil d'artiste depuis 30 ans.
Sept lieu de Bretagne ont été mis en lumière entre juillet et septembre 2011 : le Chaos du diable à Huelgoat, les alignements de Carnac, le radôme de Pleumeur Bodou, Océanopolis à Brest, le sillon noir à Pleubian, le phare de l'île Vierge à Plouguerneau et la Zac  de la Courrouze à Rennes.
Cette video a été réalisée lors de l'exposition à Landerneau le 22 février 2013, avec un smartphone.

Fanch

Voir les commentaires

Les incroyables comestibles

Publié le par Fanch

Les « incroyables comestibles » nous arrivent de l’Angleterre, plus précisément, tout au nord du Royaume Britannique, à Todmorden. En anglais, on les appelle « incredible edible ». C’est une démarche entreprise librement par des habitants souverains qui ont souhaité se relier entre eux par la pratique de la culture locale des fruits et légumes, et le partage de leur récolte. Elle vise à rendre les territoires autosuffisants pour leur alimentation par la production locale dans le partage avec des pratiques respectueuses de l’environnement.

Au delà de l’action collective de partage des incroyables comestibles, les habitants des collectivités qui s’engagent dans le processus découvrent de nouvelles possibilités inédites jusqu’à ce jour. En effet, par le fait de participer à une dynamique de cocréation collective locale, les habitants se sont reconnectés les uns les autres dans de nouveaux rapports non plus basés sur la compétition qui sépare et divise, mais dans des coopérations plurielles à tous les niveaux où chaque porteur de compétence, quel qu’il soit, trouve à exercer son talent en réponse à des besoins clairement identifiés au sein de la communauté.

Source :http://www.incredible-edible.info/

Voir les commentaires

Clip de rap sur Monsanto de Kolibri

Publié le par Fanch

 

Voir les commentaires

Vol en montgolfière en haute Savoie

Publié le par Fanch

 

C'est au cours du voyage organisé par le comité de jumelage "Rosko Praz" que nous avons pu réaliser ce vol inoubliable en montgolfière. Grâce à l’aérologie exceptionnelle de ce « Coin des Alpes », la station de Praz sur Arly dispose d’une compagnie aérienne installée à l’année.
 Des vols sont proposés toute l’année au départ du village. Le spectacle est superbe et la vue, depuis la nacelle, est féerique lorsque le ballon s’élève au dessus des cimes. Un balcon ouvert sur tout le Massif du Mont Blanc, mais aussi sur la chaîne des Aravis, le Beaufortin, et une partie des Alpes Suisse et Italienne…
Des photos à partager : ICI

Voir les commentaires

Perruches à collier en liberté

Publié le par Fanch

2012-12-30_17.04.20-Noisielperruche3.jpg

C'est lors d'une promenade vers 17h dans un parc à Noisiel (Seine et Marne) que nous avons rencontré ces drôles d'oiseaux qui ressemblaient à des perroquets, renseignement pris ce sont des perruches à collier.En Ile-de-France, des perruches à collier nicheuses, en passage ou en nourrissage, sont fréquemment observées depuis une quinzaine d'année. Les observations sont récurrentes en Ile de France. La perruche est cavernicole en période de reproduction et recherche donc des arbres assez âgés. En hiver, les oiseaux se regroupent en fin de journée en dortoir : c'est alors que l'on peut apercevoir des groupes importants en vol. L'espèce est frugivore et granivore.

2012-12-30_17.14.12-Noisielperruche2.jpg

Une cinquantaine d'individus se seraient échappés d'un conteneur sur la zone aéroportuaire d'Orly en 1974. Le scénario s'est reproduit dans les années 1990, à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, cette fois. Depuis, ces perruches sont nombreuses à se regrouper en dortoir la nuit venue à Wissous (91) à quelques kilomètres à vol d'oiseau d'Orly ainsi qu'à Roissy (95) en bordure des pistes. Selon la Ligue de protection des oiseaux (LPO), on dénombrerait aujourd'hui près de 1 500 individus en Ile-de-France

2012-12-30_17.12.40-Noisiel-perruches-1.jpg

Xavier Japiot, ornithologue à Paris Nature, le pôle biodiversité de la Mairie de Paris, explique qu'en France cet oiseau ne bénéficie d'aucun statut particulier. Cela n'empêche pas que certains ornithologues soient inquiets: la perruche à collier cause des dommages aux cultures, surtout aux arbres fruitiers, dans son aire de nidification naturelle. De plus, l'oiseau, cavernicole, est soupçonné de chasser d'autres espèces nichant dans les cavités comme les pics, les sittelles, les étourneaux voire les chouettes et même les écureuils. En Ile-de-France, des ornithologues surveillent avec attention la progression de l'oiseau. Si l'état actuel et l'impact de cette population restent faibles, des études estiment cependant qu'elle pourrait être multipliée par dix dans les dix ans qui viennent. Parmi les mesures envisagées, ils préconisent de proscrire le nourrissage direct par le public, cause de la prolifération sauvage des espèces exotiques. Une mesure de bon sens, pour éviter que la perruche à collier ne devienne une «peste» céleste.

Sources : LPO et http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/04/03/01029-20120403ARTFIG00710-des-perroquets-parisiens-sous-haute-surveillance.php

Voir les commentaires

Le pesticide, drogue dure dépénalisée et encouragée

Publié le par Fanch

Source : http://resistanceinventerre.wordpress.com/2012/11/01/le-pesticide-drogue-dure-depenalisee-et-encouragee/

Publié le 1 novembre 2012 by werdna01

Le Canard Enchaîné – mercredi 31 octobre 2012 – J.-F. J.
Il y en a partout. Dans les champs, les parcs, les jardins,  les nappes phréatiques. Dans les fruits, les légumes, les céréales. Les pesticides, tueurs d’insectes, de mauvaises herbes ou de champignons, s’insinuent dans nos vies d’Occidentaux depuis plus de soixante ans. Un récent rapport du Sénat vient d’en dénoncer l’addiction toute particulière des français. Laquelle date du lendemain de la libération, quand l’agriculture intensive s’est mise à nourrir le pays et à surproduire, faisant de l’Hexagone le 2ème exportateur agricole mondial.
Et la toxicomanie nationale n’a cessé de croître. Troisième consommateur de la planète, la France a vu se développer des maladies liées à ces poisons chimiques : des dermatoses aux troubles neurologiques, voire aux cancers, en passant par l’asthme et les rhinites. Des affections auxquelles les agriculteurs sont, de très loin, les plus exposés. Surtout les préposés aux pulvérisations ou ceux qui travaillent dans les serres. Théoriquement, les épandages sont aujourd’hui interdits. Sauf que, aux Antilles, à cause d’un champignon qui affecte les feuilles de bananier, les préfectures ont récemment signé des arrêtés dérogatoires.
En 2008, le gouvernement a tenté d’inverser la tendance en décrétant un plan (Ecophyto) qui devait réduire de moitié l’usage des pesticides d’ici à 2018. Un triomphe, pour l’instant : de 2008 à 2011, la consommation de pesticides a encore augmenté de 2,6%… Certains industriels, dont la production stagnait, se redressent. Ainsi, les bénéfices de l’allemand Basf sont en hausse, en partie grâce aux « phytos ».
Pour garantir leurs intérêts face aux irresponsables (et heureusement inefficaces) écolos, ces chimistes, dont Monsanto, Bayer, Syngenta, DuPont de Nemours, se sont regroupés en un lobby au nom rassurant : l’Union des industries de la protection des plantes. Ils fabriquent, assure leur site, des « produits phytopharmaceutiques » (ça sonne mieux que « pesticides »), défendent de « bonnes pratiques » garantissant des « denrées végétales saines » compatibles avec une « agriculture raisonnée ». Et on voudrait vraiment réduire l’activité de ces amis de la nature et de la santé ?
Arrêtez d’aimer ce qui rend votre vie invivable… (Charlie Hebdo 31/10/12- Edito de Bernard Maris)
[…] 3,5% des terres françaises ont converties au bio, et ça ne bouge pas, contre 17,2% des terres autrichiennes ! Les grandes exploitations céréalières, les producteurs d’oléagineux et les viticulteurs sont les plus grands consommateurs de poison. Ces gens là n’abîment pas la compétitivité, c’est sûr, ils abîment la santé. En plus ce n’est même pas vrai, finalement ils abîment aussi la compétitivité ! L’industrie agroalimentaire française ne cesse de perdre des parts de marché. Les Français vendent des cochons « merde in France » aux Allemands, qui, plus malins, leur revendent bien plus cher du saucisson. On attend les réactions du ministre de l’agriculture Le Foll sur ce scandale des pesticides, bien entendu épaulé par Duflot.
Bien entendu les patrons agroindustriels se drapent dans la « nouveauté », le « progrès » dont ils se réclament les vecteurs. C’est quoi le progrès de l’agroalimentaire ? Faire crever les gens en tartinant leur pain aux fongicides de crème aux pesticides ? Ou être réactionnaire, et revenir à des cultures respectueuses des équilibres et de la biodiversité ? C’est quoi le progrès, chercher à modifier les smartphones pour que le crétin moyen en change tous les mois plutôt que tous les ans ? Arrêtez de vouloir transformer notre cerveau en calculette et notre foie en filtre à pesticides ! …

Voir les commentaires

Rennes visite de la vieille ville et du Parmement

Publié le par Fanch

 

Aujourd'hui 5 octobre nous partons en car pour une visite guidée de la capicale de la Bretagne. Nous commencons par  la partie de l'ancienne ville qui a échappé au grand incendie de 1720. Elle a conservé de vieilles maisons des 15e et 16e s., aux étages à encorbellement, puis l'après midi visite guidée du Parlement qui a été la proie des flammes dans la nuit du 4 au 5 février 1994. Les toiles célèbres ont pu être sauvées puis restaurées. La cour d'appel s'y installe en 1999.

Des renseignements complémentaires : http://www.tourisme-rennes.com/parlement-de-bretagne-visite.aspx

 

Des photos à partager : ICI

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>