Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les oiseaux en hiver : le verdier

Publié le par Fanch

verdier-00.jpg

Le verdier d’Europe est un oiseau trapu au corps rondelet, au plumage vert olive de la taille d’un moineau.

verdier-01.jpg

Les populations du verdier d’Europe ont décliné à cause des changements survenus dans les pratiques de l’agriculture. C’est une des raisons pour laquelle cette espèce fréquente souvent les mangeoires en hiver. Cependant, cette espèce est commune et largement répandue dans son habitat, et les populations ne sont pas menacées actuellement.

verdier-bec.jpg

Grâce à son bec puissant, le verdier peut consommer une grande quantité de nourriture chaque jour et apprécie tout particulièrement les graines de tournesol.verdier-femelle.jpg

La femelle adulte est plus terne, plus brune dans l’ensemble. Les taches jaunes des ailes sont moins évidentes. Son plumage est légèrement teinté de vert ou de jaune au milieu de l’abdomen.

verdier-comportement.jpg

Assez puissant et agressif, il n'hésite pas à chasser les autres oiseaux de ces mangeoires, avant de céder lui même la place à d’autres espèces dominantes.

verdier-comportement2.jpg

Voir les commentaires

Bain du 1er janvier 2011 Roscoff

Publié le par Fanch

 

Les baigneurs étaient nombreux pour ce traditionnel bain du 1er janvier à Roscoff.

Température extérieure 7° température de l'eau 8°.

Voir les commentaires

La crèche de Lampaul Guimillau

Publié le par Fanch

 

Une œuvre magnifique qu’il faut voir : La Crèche de Lampaul Guimillau, tout un village reconstitué dans l’église par Jean Pouliquen qui attire chaque année des dizaines de milliers de personnes et qui s’agrandit chaque année.

Ecoutons Jean Pouliquen :

""Tout a commencé il y a une trentaine d'années, lorsque je me suis permis de faire une remarque au sujet de la crèche que faisait mon recteur : "Eh bien, maintenant, c'est toi qui seras chargé de la réaliser." Je me suis donc acquitté de ma tâche, utilisant du papier rocher, des journaux… En 1994, j'ai souhaité mieux faire et j'ai commencé à utiliser des pierres, de l'ardoise, du chêne…Lorsque je me promène, je ramasse toujours des petites pierres que je sélectionne soigneusement. Trois mille cinq cents à 4000 cailloux et près de 6000 ardoises sont nécessaires à la fabrication d'une structure… J'en avais construit une première crèche dont je n'étais pas satisfait. En l'an 2000, un souvenir d'enfance m'est revenu : celui de ce SDF que mon père avait invité à manger et qu'il avait abrité dans une vieille maison dont le toit s'était effondré. Je tenais ma crèche ! Aujourd'hui, très symboliquement, cette structure est l'une des plus ouvertes de celles que j'ai conçues. Lorsque j'amène ici les enfants du catéchisme, ils ont envie de s'approcher. J'en ai même vu prendre l'Enfant Jésus pour l'embrasser.

Des photos à télécharger ICI

Voir les commentaires

Pierre RABHI : comment nos actions locales peuvent-elles influer sur la société

Publié le par Fanch

 

Pierre Rabhi défend un mode de société plus respectueux des populations et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et préservant les ressources naturelles. Il n'a pas « fait le Larzac », car la communauté ce n'est pas son truc. Il n'a pas été embringué par Europe Ecologie non plus. Il a simplement cultivé son jardin voilà ce qu’il dit : « Nous avons tué nos sols à coups de pesticides, nos eaux sont polluées, nos abeilles disparaissent, les OGM sont une imposture abjecte. Que le pétrole vienne à manquer et c’est la famine assurée. C’est pourquoi il est vital de soutenir l’agriculture, de favoriser la multiplication des Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne). Cultiver son jardin est aujourd’hui un acte politique. » Il a écrit aussi des livres, et développé ce qu'il a appelé l'« agroécologie », une agriculture plus bio que bio mais sans logo. Il exporte ses techniques dans le monde entier, surtout en Afrique.

Dans cette vidéo Pierre Rabhi nous dit qu’il est urgent d’agir que nous devons être les acteurs du changement et non pas les spectateurs et chacun à notre niveau nous pouvons agir bien sûr comme le dit Pierre avec notre conscience nous changeront beaucoup plus profondément notre rapport aux autres et au monde, l'humain peut et doit changer son regard sur la vie, sur son prochain, sur lui-même.

Voir les commentaires

Roscoff sous la neige

Publié le par Fanch

 

Des photos à télécharger : ICI

Voir les commentaires

La tentation de l'île de Pâques de Jean Aubin

Publié le par Fanch

9782360260089FS.gif  

La tentation de l'île de Pâques - Piller la planète, jusqu'à l'effondrement

Les habitants de l’île de Pâques ont ravagé leur milieu. L’épuisement des ressources a débouché sur les famines, les rivalités suicidaires, l’effondrement de la population. De leur civilisation ne restent plus que de gigantesques statues de pierre renversées. Aujourd’hui, notre île, c’est notre planète. La tentation de l’exploiter sans retenue ruinerait l’avenir humain. Aussi, nous sommes d’accord pour quelques petits gestes, baisser un peu le chauffage, éteindre la lumière en sortant, trier les déchets… Mais pour le reste, rien à faire : il est hors de question de changer de manière de se déplacer, de se nourrir, d’acheter, de jeter… Pour que tout continue, on trouvera des solutions, la voiture propre, quelques éoliennes. Avec quelques riens, le développement sera durable… Forcément durable… On peut rêver…

Ce livre présente, d’une manière abordable par tous, les technologies actuelles et en projet. Il établit le compte des ressources disponibles sur ce siècle, énergie, eau, nourriture… Celles-ci ne pourront satisfaire tous les excès et toutes les folies, mais, pour peu que soit fait le choix de la mesure et de la solidarité, elles seront suffisantes pour assurer les besoins de l’humanité.Rien n’oblige à céder à la tentation de l’île de Pâques

Voir les commentaires

Pollution du Guillec signez la pétition

Publié le par Fanch

2010-10-16_-rando-port-de-mogueriec-00025-copie-1.jpg

Plusieurs jours après la catastrophe ayant affectée la rivière du Guillec, 
à Plougoulm, le bilan écologique est désastreux : destruction totale,
en 15 minutes seulement, de 130 tonnes de truites dans une pisciculture,
mort de toute la faune aquatique du cours d’eau sur près de 13km,
dégradation de la baie marine de Moguériec, où même les coquillages,
des poissons plats et quelques oiseaux ont été décimés.
Les causes de cette pollution dramatique sont aujourd’hui connues :
le traitement d’une parcelle agricole par un pesticide extrêmement toxique,
le «Metam sodium », dit aussi « Trimaton extra »,
qui serait interdit à la commercialisation mais non à l’utilisation.
Arrêtons de cautionner la stérilisation des terres, sortons de notre mutisme! 
Pouvez-vous relayer la pétition sur vos réseaux y compris Facebook 
pour les adeptes (c'est très facile sur le site de pétition 24)
http://www.petitions24.net/au_dela_de_la_pollution_du_guillec_arrtons_la_sterilisation_des_sols

Voir les commentaires

Pollution du Guillec

Publié le par Fanch

ARTICLE PUBLIE PAR EAU ET RIVIERE DE BRETAGNE.http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/index.php?47/585

 

"Le cours d’eau Le Guillec et son affluent le Prat ar Nou ont été pollués le 23 octobre de Treflaouenan jusqu’à la mer. Tous les poissons d’eau douce sont morts sur plus de 12 km ! Une pisciculture a été entièrement détruite, et à présent, les effets de cette pollution extrêmement brutale se font sentir sur l’estuaire ou des poissons marins et des oiseaux meurent à leur tour …

L’origine de cette pollution est maintenant établie : elle débute au lieu dit « Kermadiec » à Tréflaouenan, à proximité d’une parcelle agricole sur laquelle ont été épandus plusieurs centaines de litres de Trimaton extra, un pesticide hautement toxique.

Cette pollution n’est pas une fatalité.

Elle est le résultat de pratiques imprudentes dans l’utilisation de produits chimiques extrêmement dangereux pour l’eau, pour les sols, et pour tous les organismes vivants.

Trois communes, ainsi que le Président de l’association de pêche locale, ont déjà porté plainte.

Pour éviter que cette affaire ne soit classée sans suite, et pour que les comportements à l’origine de ce désastre écologique ne restent pas impunis, Eau & Rivières de Bretagne a décidé de saisir la justice.

L’association va déposer plainte et se constituer partie civile auprès du doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance de Morlaix, afin qu’un juge d’instruction soit désigné pour enquêter sur cette pollution et établir les responsabilités."

 

Vous trouverez sur le site de Pierre Cuzon La parole est à vous une veille électronique sur tous les articles parus dans les média.

Voir les commentaires

Pollution du GUILLEC Eau & Rivières saisit la justice

Publié le par Fanch

Pour éviter que cette affaire ne soit classée sans suite, et pour que les comportements à l’origine de ce désastre écologique ne restent pas impunis, Eau & Rivières de Bretagne a décidé de saisir la justice.

Eau et Rivières de Bretagne.

 

2010-11-01_18.37.54.jpg

Truite Fario sauvage


Voir les commentaires

Le Guillec : plus de vie aquatique

Publié le par Fanch

 

Une pollution sans précédent de cette magnifique rivière du Guillec à Plougoulm Finistère. A l'origine un produit phytosanitaire le metam-sodium utilisé pour désinfecter le sol. La concentration du produit était  telle (plusieurs milliers de fois la dose prescrite) que toute forme de vie a disparue et cela pour des années certainement. Une affaire à suivre...

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>