Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Perruches à collier en liberté

Publié le par Fanch

2012-12-30_17.04.20-Noisielperruche3.jpg

C'est lors d'une promenade vers 17h dans un parc à Noisiel (Seine et Marne) que nous avons rencontré ces drôles d'oiseaux qui ressemblaient à des perroquets, renseignement pris ce sont des perruches à collier.En Ile-de-France, des perruches à collier nicheuses, en passage ou en nourrissage, sont fréquemment observées depuis une quinzaine d'année. Les observations sont récurrentes en Ile de France. La perruche est cavernicole en période de reproduction et recherche donc des arbres assez âgés. En hiver, les oiseaux se regroupent en fin de journée en dortoir : c'est alors que l'on peut apercevoir des groupes importants en vol. L'espèce est frugivore et granivore.

2012-12-30_17.14.12-Noisielperruche2.jpg

Une cinquantaine d'individus se seraient échappés d'un conteneur sur la zone aéroportuaire d'Orly en 1974. Le scénario s'est reproduit dans les années 1990, à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, cette fois. Depuis, ces perruches sont nombreuses à se regrouper en dortoir la nuit venue à Wissous (91) à quelques kilomètres à vol d'oiseau d'Orly ainsi qu'à Roissy (95) en bordure des pistes. Selon la Ligue de protection des oiseaux (LPO), on dénombrerait aujourd'hui près de 1 500 individus en Ile-de-France

2012-12-30_17.12.40-Noisiel-perruches-1.jpg

Xavier Japiot, ornithologue à Paris Nature, le pôle biodiversité de la Mairie de Paris, explique qu'en France cet oiseau ne bénéficie d'aucun statut particulier. Cela n'empêche pas que certains ornithologues soient inquiets: la perruche à collier cause des dommages aux cultures, surtout aux arbres fruitiers, dans son aire de nidification naturelle. De plus, l'oiseau, cavernicole, est soupçonné de chasser d'autres espèces nichant dans les cavités comme les pics, les sittelles, les étourneaux voire les chouettes et même les écureuils. En Ile-de-France, des ornithologues surveillent avec attention la progression de l'oiseau. Si l'état actuel et l'impact de cette population restent faibles, des études estiment cependant qu'elle pourrait être multipliée par dix dans les dix ans qui viennent. Parmi les mesures envisagées, ils préconisent de proscrire le nourrissage direct par le public, cause de la prolifération sauvage des espèces exotiques. Une mesure de bon sens, pour éviter que la perruche à collier ne devienne une «peste» céleste.

Sources : LPO et http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/04/03/01029-20120403ARTFIG00710-des-perroquets-parisiens-sous-haute-surveillance.php

Commenter cet article